Tout savoir de l’élagage d’arbres

Parmi les opérations d’entretien de jardin, l’élagage régulier des arbres joue un rôle majeur dans la préservation de la bonne santé de ces derniers et permet d’éviter qu’il ne représente un danger pour autrui et pour vous-même. Mais quand et comment procéder ? La réponse à vos questions dans cet article.

Pourquoi faut-il élaguer un arbre ?

Au cours de leur cycle de vie, les arbres peuvent être malmenés par les intempéries ou en proie à l’attaque d’insectes ou de maladies, il est donc nécessaire de procéder à leur entretien régulier. Cela passe par des opérations d’élagage.

L’élagage se définit comme une taille ordonnée des branches basses de l’arbre destinée à faire remonter la sève vers la cime afin de maintenir la bonne santé de ce dernier. D’autres raisons peuvent amener à élaguer un arbre : la conservation de sa forme naturelle, la préservation de la qualité du bois (pour les forêts en particulier) ou encore la restriction de la taille des végétaux à croissance rapide.

L’élagage va également prévenir les risques de chutes de branches mortes, susceptibles de représenter un danger pour les habitations et leurs occupants.

Quand élaguer un arbre ?

La taille d’un arbre constitue toujours une agression pour le sujet, aussi faut-il privilégier des tailles légères et régulières sur les jeunes arbres plutôt que des tailles trop radicales. Le risque étant, dans ce dernier cas, que l’arbre pourrisse au niveau de la plaie où a eu lieu la coupe.
La fréquence de l’élagage va dépendre de l’âge de l’arbre. Si ce dernier a moins de 10 ans, il faudra l’élaguer tous les deux ans. S’il a entre 10 et 20 ans, une taille tous les 4 ou 5 ans suffira. Et s’il a plus de 20 ans, vous pourrez l’élaguer tous les 10 ans.

La période idéale pour tailler un arbre est l'automne, quand les feuilles sont tombées et avant qu'il ne gèle. Mais les travaux d'élagage interviennent de plus en plus souvent à la fin du printemps ou en été car la cicatrisation est plus rapide.

A noter que la loi rend obligatoire l’élagage des arbres dans certains cas. Ainsi, lorsque votre arbre est supérieur à 2 mètres, vous avez l’obligation de le maintenir à une distance d’au moins 2 mètres du terrain de votre voisin à partir du milieu du tronc d’arbre. Cette distance est ramenée à 50 centimètres si l’arbre mesure moins de 2 mètres.

Comment élague-t-on un arbre ?

Pour élaguer un arbre, votre professionnel va en réduire les branchages d’un tiers maximum tout en s’efforçant de conserver son port d’origine. Il commence par couper à la base les branches dangereuses, mortes ou attaquées par des maladies, afin d’assainir le sujet, puis on coupe d’un tiers l’extrémité des branches principales. Il supprime ensuite les branchages secondaires trop nombreux les plus proches de la branche principale pour laisser pénétrer la lumière. Enfin, on élimine drageons et gourmands. Il peut finir l’opération en appliquant un baume cicatrisant sur la plaie pour contrer d’éventuelles maladies.

N’entreprenez pas d’opération d’élagage tout seul, car il s’agit d’une tâche complexe et dangereuse qui nécessite un matériel spécifique et qui demande de maîtriser un certain nombre de techniques. Il est donc essentiel de passer par un professionnel qualifié.

L’abattage d’arbre

Pour des raisons de sécurité, il est indispensable d’abattre les arbres morts, qui constituent un danger en cas de chute et sont peu esthétiques. Mais l’abattage d’arbre est réglementé. Renseignez-vous auprès des services d’urbanisme sur les règles en vigueur dans votre commune, et demandez-leur, si nécessaire, une demande d’autorisation de coupe et d’abattage d’arbres.

L’abattage d’arbre est une opération délicate qui requiert l’intervention d’un professionnel qualifié.

A lire aussi

Tout savoir du contrat d’entretien annuel de paysagisme
La taille et le débroussaillage, des opérations essentielles
L’entretien de la pelouse en bref

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter