Quelles assurances et garanties pour les paysagistes ?

Dans notre article précédent, nous vous dispensions nos conseils pour bien choisir son paysagiste. Parmi les critères de sélection, les assurances et garanties souscrites par les professionnels du paysagisme. Les travaux de paysagisme, et en particulier ceux de maçonnerie paysagère, peuvent en effet être soumis à différents aléas. Pour se protéger contre tout risque de malfaçon, il est donc possible pour les paysagistes de souscrire différentes assurances. Le point dans ce dossier.

Différents incidents peuvent intervenir lors de travaux de paysagisme : vol de matériel, incendie ou dégradation de l’équipement professionnel, dommages causés à autrui, détérioration de végétaux déjà en place chez un client… Différentes assurances permettent donc aux paysagistes de sécuriser leur activité.

L’assurance décennale

Obligatoire en cas de travaux de maçonnerie paysagère (murets, bassins, portails…), la garantie décennale a pour but de protéger le paysagiste contre tout vice ou malfaçon susceptible d’affecter le sol, un bâtiment ou la non-conformité à certaines normes.

Elle va permettre au paysagiste de bénéficier d’une responsabilité civile professionnelle qui va couvrir ses réalisations pour une période de 10 ans. Elle lui garantit le paiement des travaux de réparation de l’ouvrage dans le cas où des sinistres importants interviennent sur ses réalisations.

Pour être applicable, il faut que les dommages causés compromettent la solidité de l’ouvrage ou le rende impropre à sa destination.

L’assurance multirisque professionnelle

Que vous soyez à votre compte ou employé par une entreprise, et quel que soit la taille et le chiffre d’affaires de cette dernière, les organismes d’assurance proposent désormais une assurance multirisques professionnelle.

Les garanties proposées par cette assurance multirisque professionnelle peuvent être choisies sur mesure. Pour les paysagistes, ces garanties sont les suivantes :
• Responsabilité décennale
• Responsabilité civile professionnelle, qui garantit les conséquences financières en cas de dommages causés par l’entreprise à des tiers
• Défense recours (s’il y a litige avec le client)
• Dommages aux biens (concerne les équipements électroniques et électriques)
• Vol, vandalisme, sabotage
• Incendie, explosion
• Dégât des eaux
• Événements climatiques, catastrophes naturelles
• Attentats, acte de terrorisme

A lire aussi

Trouver le bon paysagiste : nos 5 conseils
Les métiers du paysagisme
Paysagisme : que dit la loi ?

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter